Histoire

La sélection organisée a commencé il y a 125 ans

La sélection génétique allemande a une longue tradition. Dès 1847, la première association de concours animal de la Frise orientale (Ost Friesland), située dans la région de la Mer du Nord, une zone favorable au pâturage grâce à des conditions climatiques maritimes, a introduit un concours bovin. Le premier Herd-book a été créé en 1876, comprenant un contrôle de performance et une classification morphologique. Encore aujourd’hui, les pedigrees de beaucoup de familles de vaches réputées, fondations des programmes de sélections allemands avérés, peuvent être suivis sans interruption jusqu’aux débuts des Herd-Book.

La plus grande organisation d’élevage bovine d’Europe située en Prusse orientale

En dehors de la région de la Mer du Nord, de nombreux autres Herd-Book Pie-Noir et Pie-Rouge se sont constitués dans de nombreuses régions d’Allemagne. Une région d’importance pour la sélection Pie-Noir a été la Prusse orientale. La coopérative d’Herd-book de la Prusse orientale, crée en 1882, a été, avec 6 000 adhérents et 350 000 vaches enregistrées, la plus grande organisation d’élevage bovine d’Europe et leader dans l’évolution de la sélection moderne sur performance et cela jusqu’à son effondrement dans le chaos de la guerre en 1944.

La sélection organisée des Pie-Noirs allemands a commencé en Frise orientale, situé dans la région de la Mer du Nord.

Objectif de sélection uniforme

En 1891, l’Allemagne fermait sa frontière avec les Pays-Bas à l’importation de bovin pour se protéger de la fièvre aphteuse. Ceci a permis de favoriser indirectement l’indépendance de la sélection Pie-Noir allemande. En 1920, une harmonisation des objectifs de sélection a eu lieu dans toutes les régions d’Allemagne. Alors que jusqu’ici, l’objectif de séléction dans la majorité des régions a été basé sur le caractère mixte de la Pie-noir avec une importance portée à part égale entre le lait et la viande, la production laitière est devenue prioritaire, et ce à un niveau national. C’est à partir de ce moment que la génétique Pie-Noir allemande intègre la compétition internationale.

L’évolution vers la Holstein Allemande

Il a été mis en place en 1964 un nouvel objectif de sélection pour la Pie-Noir allemande, avec comme but une production de 6 000kg de lait avec 4% de gras tout en améliorant la capacité corporelle des animaux. Cet objectif a été atteint par le croissement avec des frisonnes Holstein d’Amérique du Nord. Importé à la base de l‘Europe, les Pie-Noir européennes ont été sélectionnées aux USA depuis 1871 exclusivement sur le lait. Avec traditionnellement, une forte consommation de viande, les USA se sont spécialisés très tôt sur la sélection de races à viande. Il n’y avait donc pas, contrairement à l’Europe, de l’intérêt pour une race mixte. Ceci a permis d’orienter rapidement cette race mixte européenne en race laitière. Depuis 1989, il n’y a plus d’informations sur les pédigrées allemands du pourcentage de Frisonne Holstein, puisque l’influence génétique de la Holstein dans les plus jeunes générations approchait à ce moment les 100%. Les Holstein et les Red Holstein allemandes sont aujourd’hui sélectionnées sur une base minimale de 10 000kg de lait avec 4% de gras et 3.5% de protéine par lactation.

La réunification de l’Allemagne:
Test réussi pour l’élevage Holstein allemand

Dès 1990, l’année de la réunification, les organisations d’élevages de l’ex-RDA ont été intégrées dans l’Association Holstein Allemande (DHV). Il a été possible en espace de peu de temps de restructurer les organisations dans des coopératives modernes de sélection bovine basées sur le modèle de l’Allemagne de l’ouest. Grâce à un travail de sélection exemplaire et le changement d’objectifs de sélection vers le modèle de la Holstein de l’ex-RFA, il a été possible sur une période allant de 1990 à 2000, d’atteindre une augmentation de la production laitière de la population Holstein de l’Allemagne de l’est de plus de 3 000kg.Cette augmentation impressionnante est encore plus remarquable au regard de la taille des élevages dans lesquels évoluent les animaux. Il s’agit d’exploitations avec plusieurs centaines de vaches laitières.